Blog

Portrait de créatrice : Gaëlle Joly

C’est un vrai plaisir pour moi, que de vous faire découvrir le travail de Gaëlle aujourd’hui.

C’est un univers tout en oxymore que j’aime beaucoup, mêlant à la fois dureté et douceur, matière brute et délicatesse, gâche et poésie, détails et minimalisme… J’ai pu observer le travail de Gaëlle de loin par ici puis… de près, pour l’offrir ou pour me l’offrir, et cela n’a été que ravissement à chaque fois. Textures, empreintes sont maniées sur des murs entiers ou de plus petits formats pour le plaisir des yeux. Vous pouvez d’ailleurs en voir d’avantage via son site internet. Je suis impressionnée de la façon dont elle manie avec dextérité ces effets de ciment qui peuvent avoir des rendus aériens, doux et si délicats… véritablement à l’image de leur créatrice. Belle découverte 🙂

©AudeLemaitre

Bonjour Gaëlle,

Qui es-tu : pourrais-tu te présenter pour les celles et ceux qui ne te connaitraient pas ? 

Je m’appelle Gaëlle, je suis architecte d’intérieur et depuis peu ornementiste. Je suis maman d’un jeune Antoine de 8 ans qui me dit régulièrement : « Maman, toi tu es une tête d’enfant sur un corps d’adulte ».

Comment as-tu découvert cette fibre créative qui sommeillait en toi, comment s’est-elle révélée ?

J’ai toujours été créative. Petite, je dessinais, je modelais, je bricolais, je déménageais ma chambre, j’aménageais des maisons de Petit Poney dans les placards et sous les meubles. J’adorais fouiner dans le garage, regarder les outils et m’en servir autant que faire se peut.

Que trouves-tu de spécial dans ton domaine de prédilection qu’est le ciment d’ornement, pourquoi cette technique plutôt qu’une autre pour toi ?

Je ne sais pas pourquoi le ciment en particulier, c’est juste arrivé en fait, concours de circonstances. Mais je dirais que je m’y retrouve à la rencontre du graphisme, de la matière, et de la relation des volumes à l’espace et à la lumière.

Avant de donner plus de place à cette activité artistique et créative, quel a été ton parcours scolaire, ton parcours de vie ? Te prédestinais-tu à cette vie d’entrepreneuse ? 

Je suis architecte d’intérieur de formation, j’ai exercé ce métier sous diverses formes, en agence, pour des showrooms de décoration et à mon compte. J’ai aussi fait pas mal de petits boulots entre deux emplois ou simplement pour couper quand j’en avais marre d’une situation. Et même si j’ai manqué de confiance en moi comme beaucoup et trouvé un certain confort à travailler pour mes employeurs, j’ai toujours été nettement plus motivée en travaillant pour moi-même. Durant les phases où j’ai été salariée, j’ai toujours gardé un statut de free-lance à côté. Aujourd’hui je ne me vois pas redevenir salariée, sauf de mon propre projet.

La vie d’autoentrepreneur.se oblige à être une sorte de mélange entre Shiva et un couteau suisse ! Quels en sont les avantages et les inconvénients selon toi ?

L’avantage c’est bien-sûr la liberté, la liberté créative, la liberté de gérer son temps, ses priorités, ses envies, ses projets. Équilibrer tout cela. Réussir à être et rester aligné avec sa propre personne.Au rayon des inconvénients on peut lister plein de choses mais rien qui de vraiment fondamental.

Que retiens-tu de cette expérience et quel est ton prochain challenge ?

Qu’il faut prêter une grande attention à sa petite voix intérieure. Et mon prochain challenge, franchement c’est juste ma journée de demain et puis ensuite ce sera celle d’après. J’essaie de rester focus au jour le jour, de m’écouter, d’avancer en fonction, et c’est déjà pas mal.

Quelle est ta plus grande fierté ou ta plus grande réussite (une création, une rencontre, un événement de vie…) ?

Je ne réfléchis pas en terme de fierté ou réussite, je ne sais pas bien à vrai dire. 

Enfin, quel est le meilleur conseil que tu aies jamais reçu et que tu transmettrais volontiers à celles & ceux qui nous lisent ? 

Difficile. Un bon conseil pour quelqu’un, peut être un mauvais pour quelqu’un d’autre. Mais parmi les ressources qui m’ont le plus marquées je citerais ce livre, Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estés. C’est un livre sur la petite voix intérieure 🙂

Mille mercis pour tes réponses Gaëlle et à très bientôt 🙂

Toutes les photos sont de ©GaelleJoly

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.