Blog

portrait d’artisane : Florence Lucchini céramique

Ce coffret pour la fête des mères, j’ai souhaité le rendre encore plus humain cette année 2022, en allant à la rencontre de, non pas une mais trois femmes céramistes.

Trois femmes complètement différentes, dans leur être et leur univers, mais dont le point commun est de jouer avec la matière, lui donner vie, façonner leur existence au travers de la terre, l’eau et le mouvement.

Dans la démarche qui est la mienne de consommation responsable et réfléchie, j’ai eu le plaisir de me rendre compte qu’autant de talents résidaient autour de moi : ces 3 femmes sont toutes à moins de 40km de mon atelier !

Allier leur travail aux coffrets me ravit et je les remercie de me rejoindre dans ce projet artisanal commun et féminin.

Florence Lucchini est l’une d’elle.

Elle a commencé à tourner ses premières pièces en 2008 à Paris, avec Laure Sulger et Anne Deberly. Cette envie était là sous-jacente depuis de nombreuses années… En 2015, la révélation : elle part pour un tour du monde de la céramique pour ouvrir son regard.  » C’était un itinéraire fantasmé qui allait se réaliser autour d’un fil rouge que sera la céramique ».

Mexique, Brésil, Chili, Japon, Corée du Sud… un périple qui aura nécessité 2 ans de préparation. « Ce voyage a été un aboutissement, qui m’a confirmé que je pouvais me dédier complètement à ça, complètement à la terre« .

Autant d’étapes et de rencontres qui ont forgé ses gestes et son œil, son cœur, un voyage très initiatique et très libérateur. Cela lui aura permis de revenir à la base de l’objet utilitaire, en visitant plusieurs villages entiers de potiers (un pot c’est fait pour manger ! ) tout en ayant un coup de cœur au Japon, en passant un mois dans un centre de formation en céramique dans une résidence internationale.

« Aller en Asie, c’est la sublimation de l’esthétique dans l’artisanat, comme dans tout travail de la main ». Ce qui lui vaudra entre autre, de travailler sur les théières pendant un mois.

Un sensibilité à fleur de peau qui lui a permis d’être touchée et émue par des pièces millénaires, une émotion palpable à chaque détour.

Après son dernier passage en Corée à travailler la porcelaine pendant un mois chez l’habitant, elle revient et passe son diplôme de céramiste à la Maison de la céramique de Dieulefit, dans la Drôme. En 2018, entre créativité et technicité, elle ouvre son atelier Terre de sens, celui-là même qui m’a accueilli en décembre dernier à Eyguières. C’est à la porte des Alpilles qu’elle vous reçoit pour ses cours et découvrir ses créations au caractère unique. Vous rencontrerez également une personne au cœur immense, une sensibilité qui se ressent dans chacune de ses céramiques… ou porcelaines.

La céramique se retrouve même dans le geste le plus simple. Avec elle, je dis des choses… La céramique, c’est mon ancrage, ce qui me permet d’être bien présente dans la vie.

Florence lucchini

C’est l’une de ses porcelaines merveilleusement texturée, émaillée, que nous vous proposons de découvrir dans le coffret. En attendant de pouvoir tenir sa réalisation entre vos mains, découvrez son site internet.

N’hésitez pas à passer à son atelier-boutique, 1 rue des frères Perret, à Eyguières (13)

Merci encore à Florence pour sa douceur et son partage dans ce beau projet,

Candice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.