Blog

A la découverte de Cocoon, thérapies naturelles

J’ai eu le plaisir de pouvoir assister aux portes ouvertes d’un espace tout à fait singulier à Salon de Provence, le 25 septembre dernier et je ne pouvais pas passer cette découverte sous silence !

C’est par un samedi matin presque gris que je me suis dirigée vers le centre de Salon, j’arrive en haut du boulevard Nostradamus et je découvre l’entrée de ce lieu que j’ai hâte de découvrir : Cocoon, Thérapies naturelles.

J’ai découvert le concept sur Instagram sans avoir eu le temps de caser dans l’une de mes trois vie, une virée tranquille en ville avec moi-même pour y faire un tour. C’est ainsi que je suis heureuse de venir à la rencontre de cet univers pour en savoir plus, car sincèrement… sur le papier… Cocoon (me) fait un peu rêver.

Imaginez, un lieu unique, regroupant une trentaine de professionnel.les, des femmes, des thérapeutes spécialisées dans les médecines naturelles, mettant leur connaissance et savoirs-faire à notre service, par des accompagnements individuels mais également des soins collectifs, ici, dans un même endroit, chez Cocoon.

Massages, réflexologie…
Thricotérapie, médiattion… en soin individuel.

La plaquette des ateliers est tout simplement incroyable… Un méandre de pratiques aussi diverses de complètes, aussi hétéroclites que cohérentes, j’ai du mal à m’arrêter sur un thème, je n’en connais pas d’autres, je pars à l’aventure. C’est indubitablement à l’image du lieu en lui-même qui se dévoile peu à peu sous vos pas, au détour d’un couloir ou d’une porte, mais transformé avec goût et élégance, réaménagé, repeint et rafraichis harmonieusement aux couleurs pastels, enveloppantes et douces de Cocoon.

A l’origine, Marie Abiven (naturopathe iridologue) et Jenny Cubeddu (spécialiste Shiatsu Do in) travaillent ensemble à Salon, dans un même cabinet. En recherche de perspectives, elle découvre ce lieu incroyable qui leur donne des ailes : et si un collectif était possible ?

Ou en soin collectif, dans cette salle très lumineuse et chaleureuse.

On croit au projet, notre but est de partager ! On pouvait à peine se croiser pendant nos séances avec Marie. Désormais, on peut échanger avec un grand nombre de professionnels, en découvrir d’avantage, partager nos connaissances et nos points de vues. Nous avons créé des groupes de travail autour de notre impact sur l’environnement, autour des passerelles métiers par exemple, qui nous permettent de nous retrouver régulièrement et de nous enrichir nous-même pour enrichir ensuite nos clients.” m’explique Jenny.

Elles se lancent, regroupent des pratiques autour du corps, de l’âme, de notre santé et bien-être, avec cette envie d’échanger avec l’autre et les autres. A croire que ce projet a comblé un besoin sous-jacent, qui ne demandait qu’à s’exprimer car c’est bien une trentaine de thérapeutes ou professionnelles du bien-être qui a rejoint l’aventure Cocoon et… tout s’est fait par le bouche-à-oreille !

“Nous n’avons quasiment pas démarché auprès de notre réseau” m’indique Jenny, “les gens sont venus à nous !”

Je dis wouaw… J’imagine la fierté mais aussi la joie de constater que ce rêve prend son sens et sa consistance auprès d’autres personnes, et qu’à leur tour, elles y croient. Il a suffit d’une impulsion (naturelle ?) pour que la machine se mette en route, et… quelle machine !

“C’est vraiment fantastique de pouvoir échanger avec d’autres métiers que celui que nous pratiquons, car on va mieux comprendre l’univers des autres, mieux appréhender telle ou telle thérapie et cela nous permet de mieux diriger nos clients. Il peut arriver que nous arrivions au bout d’un processus avec une personne et nous sommes désormais capable de pouvoir la rediriger vers un autre chemin, qui lui correspondra mieux ou qui l’aidera d’avantage. C’est formidable !” me confie à son tour Sylvie Keeble, réflexologue, qui m’a fait le plaisir de m’accueillir et me faire découvrir avec plaisir ce lieu encore calme de visiteurs, dès l’ouverture.

Cocoon a ouvert ses portes le 8 mars dernier, à l’occasion de la journée de la Femme et depuis, peut se targuer d’être le 1er centre de bien-être à Salon.

Il regroupe désormais des pratiques de :

  • Méditation sonores ou olfactives,
  • Réflexologie,
  • Relaxation guidée,
  • Atelier périnatalité & massage bébé,
  • Atelier d’auto-soin,
  • Kinésiologie,
  • Naturopathie,
  • Sophrologie,
  • Shiatsu,
  • Reiki,
  • Coaching,
  • Drainage Lymphatique,
  • Hypnose
  • Neurofeedback dynamique,
  • Yoga (du rire, classique, Hatha, Tonic Flow, Yang Yin),
  • Thrichotherapy (non, ce n’est pas du tricot !),
  • Ateliers tarot et spiritualité
  • Conseil en relooking
  • Massages (zen, 5 mondes, ayurvédiques…)
  • Cercles de femmes, cercles de thérapeutes…

J’espère sincèrement ne pas en avoir oublié, ce qui serait possible tant le choix est important !

Le programme des ateliers est établi en proposant une régularité afin de s’y retrouver plus simplement : chaque 2e vendredi du mois, les cercles de femmes le soir, chaque 2e mercredi du mois, méditation etc. Faites votre choix 🙂

Je suis touchée totalement par la force de ces femmes qui sont parvenues à rassembler ces savoirs-faire et à fédérer autour d’elles autant de diversité et d’unité. Quelle sacrée idée de proposer un lieu unique !

Un ensemble singulier et cohérent, avec pour but de pouvoir offrir un espace ressourçant, énergisant et apaisant.

C’est avec le soleil que je suis repartie de Cocoon, un signe peut-être ?, sourire aux lèvres, heureuse de ces rencontres et premières “connexions”, en ayant noté pour moi-même les ateliers à découvrir dès que possible ou à me faire offrir pour les occasions qui vont arriver.

Je me dit aussi que ce que je souhaite développer et transmettre au travers des ateliers tissages, ce flow méditatif dont je vous parle régulièrement, trouverait sa place dans cet espace de partage et de création ! Qui sait, l’avenir nous le dira 🙂

La santé et le bien-être sont justement pris en compte dans tous leurs aspects, tant physique, que spirituel et en accord avec notre alimentation. C’est pour cela que le centre propose également des cours (vegggie, ayurvédique, healthy etc.) dans une bien jolie cuisine, que j’ai eu l’occasion de tester le dimanche qui a suivi 🙂

Le dimanche, la journée portes ouvertes se poursuivait sous la forme d’ateliers découvertes à hauteur de 10€ pour permettre d’approcher telle technique, telle énergie ou telle pratique. Je m’étais donc inscrite afin de découvrir l’atelier cuisine veggie le dimanche matin, en compagnie de Carole Besançon, cheffe végétale.

Originaire de Nantes, Carole a rejoint le Sud depuis quelques années et depuis la naissance de son enfant, a changé d’orientation de carrière en souhaitant de rapprocher d’une Nature plus simple, plus accessible. C’est notamment en lisant Gilles Daveau, que vous connaissez sans doute pour son livre Manuel de la cuisine alternative (dans toutes les bonnes librairies indépendantes), que Carole s’inspire et se nourrit pour nous proposer une autre approche de la cuisine au quotidien.

Intégrant d’avantage de protéines végétales et bio, il est possible de mieux se nourrir en faisant évoluer son alimentation de façon très simple. Mens sana in corpore sano comme nous dirait ce cher Juvénal (soit, “un esprit sain dans un corps sain” pour les non latinistes ), ce qui est fait est plutôt logique : j’alimente mal la machine qu’est mon corps > la machine dysfonctionne > mon corps m’envoie des signaux de détresse en mode, “alerte, ça serait bien de t’occuper de moi au lieu de manger des Mars, merci bisous”.

Carole nous prépare le pain Kamut afin que nous puissions déguster ces tartines d’houmous aux graines germées…
Une petite tuerie je dois vous avouer !

C’est ainsi que les participant.es que nous étions, avons découvert une recette de houmous aux lentilles vertes du Puy, tout à fait délicieuse, mêlant citron vert, crème de sésame, ail et tamari. Elle nous parle également du pain Kamut, mais aussi des graines germées – apportant tout leur bienfait – et je découvre enfin un modèle de germinoir qui à l’air simple à utiliser sans que le tout ne moisisse s’il n’est pas surveillé comme le lait sur le feu !

Parce que la cuisine veggie c’est bien, mais comme toute cuisine, c’est mieux si ça ne prend pas 3h, non ? Sauf si vous mettez les petits plats dans les grands, il est rare d’avoir plus de 30 min le soir entre les devoirs et la douche pour mitonner un super plat goutû et sain qui va plaire à tout le monde – les pâtes sont hors concours. Carole nous prouve que ce premier pas est possible tout en étant gourmand et adaptable.

En apéro ou en repas, tartiné avec de l’avocat découpé et du fromage de chèvre émietté avec graines germées et le tour est joué ! Je peux vous dire que les élèves que nous étions se sont resservi.es avec plaisir 😉 Et la recette et adaptable avec des haricots rouges, des lentilles corail, pois cassés et toutes sortes de légumineuses… Bref, à nous la créativité.

Vous l’aurez compris, cela a été un bonheur pour moi de découvrir cet endroit, de rencontrer toutes ces personnes bienveillantes et d’expérimenter cet atelier. Pour être honnête, les réservations que j’avais faites en divers Yoga ont été prises d’assaut et rapidement complètes ! Ce n’est que mérité, mais si donc, les ateliers vous intéressent, ne tardez pas à prendre vos réservations : )

Le centre a de beaux jours devant lui et moi, j’ai des rendez-vous à prendre… 😉

PS : si vous y passez, n’hésitez pas me partager votre expérience ici ou sur instagram !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *