Blog

portrait de créatrice : Miluccia, atypical flowers

Je suis tout à fait admirative de ces sculpteurs et sculptrices, de ces peintres, de ces artistes qui parviennent grâce à leur technique, à se reprocher au plus près de la réalité… De créer le doute l’espace d’un instant, comme le dit si bien Laura, la fondatrice de Miluccia. J’en suis tout à fait incapable pour ma part, je trouve ça d’autant plus fascinant ! Voici une bien jolie rencontre que je vous présente aujourd’hui, notre amour commun pour les fleurs à Laura et moi nous rapprochera sans doute dans le futur, car Laura m’a fait le plaisir de me sélectionner pour son “Gang de photographes” parmi de nombreuses candidatures sur Instagram, et je l’en remercie encore ici, devant vous 🙂 Des fleurs d’or aux fleurs géantes, des pivoines aux pavots, Laura a plus d’un tour dans son atelier pour créer l’illusion d’une floraison. Les images parleront d’elles-mêmes 😉

Bonjour Laura !

Qui es-tu : pourrais-tu te présenter pour les celles et ceux qui ne te connaitraient pas ? 

Bonjour Candice !

Je suis Laura, j’habite dans le sud-ouest de la France avec l’amoureux, j’ai la trentaine et je suis la maman d’une petite Mila. 

En 2017 j’ai décidé de changer de chemin, de prendre les ciseaux et de me lancer dans l’entreprenariat. Je suis depuis artisane et ma vie professionnelle a enfin du sens. Mon métier consiste à travailler le papier pour faire éclore des fleurs poétiques aussi réalistes que possible.

Je travaille dans le secteur de la décoration d’intérieur mais également depuis 2020 dans celui de l’événementiel où j’accompagne les futurs mariés à avoir une approche plus durable et responsable de l’environnement dans la partie florale de leur mariage. 

Comment as-tu découvert cette fibre créative qui sommeillait en toi, comment s’est-elle révélée ?

Elle a toujours fait partie de ma vie, enfant c’est ma mère qui m’a initiée aux activités manuelles. J’aimais façonner de mes mains et la fleur était toujours au centre de mes créations. Pour ma part cette fibre artistique est ma philosophie pour être bien dans mes baskets.

Créer, c’est une façon de m’exprimer librement, de grandir, de prendre confiance et d’apporter un peu de magie à ma vie. 

Que trouves-tu de spécial dans ton domaine de prédilection qu’est la création de fleurs en papier crépon, pourquoi cette technique plutôt qu’une autre pour toi ? Pourquoi le crépon par exemple ?

Je suis depuis toujours éperdument amoureuse de la singularité des fleurs et de leurs beautés éphémères. Je suis de nature rêveuse et j’aime l’atypique, alors effeuiller les fleurs pour les rendre éternelles me correspond parfaitement. J’ai testé de nombreux styles de papiers avant de me diriger vers le crépon.  Le choix d’un papier de qualité et certifié FSC, issu de forêts gérées de manière responsable, était pour moi une évidence.

Il me permet toutes les folies, j’aime particulièrement l’étirer, le froisser, le teindre, je peux donner à mes pétales le galbe souhaité, j’aime sa légèreté et sa douceur délicate au touché … bref je l’adore. 

Avant de donner plus de place à cette activité artistique et créative, quel a été ton parcours scolaire, ton parcours de vie ? Te prédestinais-tu à cette vie d’entrepreneuse ? 

J’ai suivi un parcours des plus simple, baccalauréat filière générale en poche je suis rentrée dans la vie active. J’ai occupé pendant plusieurs années des postes de manager dans la restauration et dans la grande distribution. J’ai très longtemps été perdue, je ne trouvais pas ma vocation et j’avais cette sensation que je n’étais à ma place nul part.

Je n’imaginais pas une seule seconde être un jour au commande de ma vie professionnelle parce que le salariat était pour moi une fatalité. Et puis ma fille est arrivée dans ma vie, mes priorités ont changées, et j’ai pris conscience qu’il était possible d’apprendre en autodidacte et d’exercer un métier manuel avec pour simple fil conducteur la passion. 

La vie d’autoentrepreneur.se oblige à être une sorte de mélange entre Shiva et un couteau suisse ! Quels en sont les avantages et les inconvénients selon toi ?

C’est vrai qu’il faut être partout en même temps ! L’entreprenariat demande beaucoup d’organisation et d’investissement, il faut savoir trouver un équilibre entre sa vie professionnelle et sa vie familiale, se former régulièrement sur les obligations du statut, dépasser ses limites, et surtout apprendre à gérer son stress vis à vis des rentrées d’argent, l’aspect financier est un vrai casse tête au jour le jour. 

Mais c’est aussi beaucoup de liberté : je gère mon planning et je passe du temps précieux avec mes proches, je suis entièrement décisionnaire et je m’entoure des personnes que j’ai réellement choisies, mes journées sont toutes différentes et j’évolue avec mes valeurs de vie. 

C’est une fierté de me dire que j’ai créé mon propre métier. 

Que retiens-tu de cette expérience et quel est ton prochain challenge ? Quelle est ta plus grande fierté ou ta plus grande réussite (une création, une rencontre, un événement de vie…) ?

J’aimerai continuer à faire grandir Miluccia à mon rythme en exerçant mon métier le plus longtemps possible. Chaque petite évolution est pour moi une réussite, même dans les erreurs. Ma fierté est dans les compliments de mes clients, dans la confiance que m’accordent d’autres créateurs pour des collaborations, dans les encouragements de mes proches. Grâce à une très belle rencontre sur les réseaux sociaux je ferai bientôt une apparition dans un livre et j’animerai un atelier dans l’un des plus beaux endroits de Paris le 10 septembre prochain, de quoi continuer à rêver et à être épanouie.

©IrmaNotorahardjo

Enfin, quel est le meilleur conseil que tu aies jamais reçu et que tu transmettrais volontiers à celles & ceux qui nous lisent ? 

De tous les conseils que j’ai pu recevoir, je pense que celui que j’utilise au quotidien est celui de savoir s’écouter. Quand on comprend qu’il n’y a pas de modèle parfait pour diriger une entreprise, on se libère d’une certaine pression, la perfection n’existe pas et nous sommes libre de choisir notre propre parcours, l’important est que votre entreprise et votre fibre artistique vous ressemble. Pour ma part, chaque évolution professionnelle est une évolution personnelle avant tout. N’ayez pas peur de vous lancer, mettez vos croyances limitantes de côté et écoutez vous. 

Je te remercie Candice pour la confiance et l’opportunité que tu m’as accordée pour parler de mon travail, je suis ravie d’être dorénavant présente sur ton blog. A très bientôt !

Mille mercis pour tes réponses Laura et à très bientôt =) 

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *