Blog

Aux côté des Créateurs éco-responsables : little by little

C’est après avoir échangé avec Émilie par téléphone que j’ai compris que nous étions sur la même longueur d’ondes. Elle est la créatrice du site Little by Little et je l’ai contacté pour en savoir plus sur sa démarche, l’objectif du « Lab » dont elle parlait sur son compte Instagram. J’ai donc pu constater qu’elle dédiait son énergie à mettre en avant les créateurs, artisans et marques françaises, afin de promouvoir une nouvelle façon de consommer, qui est chère à mes valeurs !

Plus responsable, plus en conscience, avec plus de sens… J’ai associé Émilie à une sorte d’annuaire des artisans, qui m’aurait été bien pratique il y a quelques années quand nous avons amorcé notre transition « verte », à la maison, pour m’éviter de déjouer bon nombre de déboires…

Je pense sincèrement que toutes les entreprises qui visent à soutenir l’artisanat et les créateurs.trices, les façonneurs.ses, les « faiseurs.es » doivent être encouragés et soutenu à leur tour… Il est nécessaire de mettre en place des cercles vertueux sur des sujets qui ont un sens véritable !

J’ai trouvé que son idée et son énergie incroyable méritaient vraiment d’être mise en valeur et portée à leur tour, ce pourquoi vous découvrez son portrait aujourd’hui 😉

Emilie m’a également fait le plaisir de m’associer à la Campagne Ulule qu’elle a lancée pour promouvoir artisanat et consommation responsable, elle va donc vous en parler dans son portrait inspirant…. Bonne lecture et belles découvertes !

Bonjour Émilie !

Qui es-tu : pourrais-tu te présenter pour les celles et ceux qui ne te connaitraient pas ?

Je m’appelle Émilie, j’ai 35 je suis mariée et maman de 2 enfants de 6 ans et demi et 3 ans, entrepreneure passionnée. Je vis à la campagne et j’adopte depuis quelques années un mode de vie plus green et minimaliste, à l’écoute de mes besoins réels pour la santé de ma famille et le bien de la planète.

Comment s’est révélé ton intérêt pour l’artisanat français, comment s’est-il manifesté ?

J’ai toujours adoré les jolies choses et je suis une passionnée de déco donc j’aime avoir un œil sur ce qui se passe en la matière et il faut reconnaitre que Instagram permet de découvrir de jolies pépites. Dans le cadre du Lab. des marques et créateurs français écoresponsables que j’ai créé, l’artisanat a forcément une place importante. J’aime le fait main, l’authenticité et l’exclusivité des produits des créateurs. Je suis admirative et j’aimerais avoir ce talent de créer moi-même de beaux objets

Le Lab que tu as créé est un endroit formidable pour celles et ceux qui voudraient consommer mieux, de façon plus cohérente et en conscience. Comment t’es venue cette idée ? 

C’est lors de mon congé maternité en 2018-2019 et pendant une grosse remise en question professionnelle que tout a commencé. J’ai fait un coaching pour m’aider à trouver la voie dans laquelle je m’épanouirai après plus de 10 ans à travailler dans la communication au service de grandes marques, avec des réussites mais aussi des échecs et un sérieux manque d’adéquation avec mes valeurs.

J’avais besoin de retrouver du sens et de faire ce que j’aimais pour de bonnes raisons et avec les bonnes personnes. J’ai eu la révélation lors d’un de mes coachings autour de la philosophie japonaise IKIGAÏ qui dit que le bonheur consiste à trouver un parfait équilibre entre ce que l’on aime faire (la passion), ce en quoi nous sommes doué (la profession), ce pour quoi nous sommes payé (la vocation) et ce dont le monde a besoin (la mission). Le but était de trouver un sens à ma vie pro… et ça a été le déclic : j’aimais faire de la communication, j’avais l’expérience et j’étais compétente pour cela, je pouvais gagner de l’argent grâce à ça… oui MAIS, tel que je le faisais ce n’était absolument pas utile au monde.

A partir de là j’ai compris qu’il fallait que je fasse mon métier et que je contribue à mon petit niveau à rendre le monde meilleur, à apporter quelque chose aux gens.

J’étais dans une transition green douce à l’époque et je faisais le constat qu’il n’était pas simple de savoir quoi acheter, à quelles marques faire confiance, ce qui était français ou pas, où trouver du zéro déchet, etc. Je passais des heures à chercher comment consommer moins mais mieux…

J’ai donc mis tout cela en commun et décidé de créer Le Lab. des marques et créateurs français écoresponsables : un collectif de marques engagées et qui proposent des produits sains et durables, pour permettre aux gens de changer durablement leurs modes de consommation en soutenant l’économie responsable française

«  Mon objectif était de faire face au greenwahsing croissant et de soutenir ces marques en les aidant à être plus visibles, en les accompagnant dans leur communication en parlant d’elles. »

emilie, fondatrice de little by little

Et en parallèle intégrer au Lab. des ambassadeurs Instagram, les Écofriends, qui nous aident à faire découvrir ces créateurs.

Aujourd’hui j’anime Le Lab. qui regroupe une vingtaine de marques dans tous les domaines (art de vivre, mode enfantine, déco, cosmétiques…) et une dizaine d’ambassadrices.

Je crée aussi des partenariats pour aider les marques à se développer et je les accompagne avec mes compétences pour déployer leur stratégie de communication (storytelling, identité de marque, création de contenu, collab., campagne de crowdgunding, chartes et stratégies social media…).

Avant de donner plus de place à cette activité, quel a été ton parcours scolaire, ton parcours de vie ? Te prédestinais-tu à cette vie d’entrepreneuse ? 

Après un BAC ES et une classe prépa, j’ai fait une école de commerce à Marseille (KEDGE anciennement EUROMED) où je me suis spécialisée en marketing et communication sans avoir une idée précise de ce que je voulais faire.

Mon stage de fin d’étude et mon embauche en agence de communication digitale ont révélé mon envie de rester sur cette voie de la communication et plus spécifiquement du digital. J’ai ensuite été consultante puis content / social media manager et enfin responsable du digital pour une PME très présente à l’international.  

Au total, j’ai travaillé plus de 10 ans dans la communication et le marketing digital au service de +/- grandes marques, avec des réussites et des déceptions.

Je n’étais pas du tout prédestinée à être entrepreneure, je m’en pensais même incapable pour être honnête… Mais la vie a fait que… j’ai eu une grosse remise en question en 2019 après la naissance de ma fille ; au pied du mur professionnellement, j’avais besoin de redonner du sens à mon avenir pro, d’être plus en adéquation avec mes valeurs et avec mon entourage professionnel.

J’ai décidé de travailler à mon compte car je ne me sentais plus capable d’être salariée d’une entreprise ; j’avais des idées, des envies et besoin de travailler pour moi. C’est, je crois, ma force aujourd’hui : avoir su rebondir, avoir eu l’audace… et le courage d’avancer, diront mes proches 😉

extrait du Mag EcoFriendly Little by little

La vie d’autoentrepreneur/se oblige à être une sorte de mélange entre Shiva et un couteau suisse ! Quels en sont les avantages et les inconvénients selon toi ?

Les avantages… sans aucun doute la liberté et le plaisir de faire ce qu’on aime, de travailler pour soi et d’avoir une reconnaissance directe de son travail. J’en avais cruellement besoin pour retrouver confiance et envie d’avancer professionnellement. J’aime pouvoir choisir les personnalités et les projets en lesquels je crois, qui me correspondent. Je suis entourée de personnes bienveillantes et qui me font confiance c’est très agréable. J’adore la créativité que l’indépendance me permet car il n’y a pas de process contraignants, pas de freins, pas de validateurs ni de réunions à tout va pour tout et n’importe quoi 😉 Je suis heureuse de me lever et de me mettre au travail chaque matin.

Les inconvénients… il y en a forcément un peu aussi : la prise de risque, l’inconnu, pas de salaire fixe, la nécessité de s’assurer un revenu constant. Les horaires sans fin, beaucoup de soirées à travailler… mais pour soi donc cela change la donne VS les heures supp. que l’on fait sans cesse en tant que cadre et qui ne sont ni valorisées ni reconnues.
Et puis un peu la solitude parfois, le fait de travailler à la maison peut être agréable mais j’aime rencontrer, échanger… le Covid n’a pas aidé mais je commence à me déplacer plus et à rencontrer les marques et créateurs en vrai ça fait un bien fou ! Même si j’ai toujours beaucoup de contact écrit / téléphone et visio, les vraies rencontres sont tellement mieux…

Que retiens-tu de cette expérience et quel est ton prochain challenge ?

Je ne retiens que le positif ! Je suis très fière du chemin parcouru et de toutes les marques et créatrices qui me font déjà confiance : une vingtaine au total en un peu plus d’un an et demi et aussi une dizaine d’ambassadrices ‘Écofriends’ qui ont rejoint Le Lab. parce qu’elles ont envie de rendre visibles et de découvrir ces marques.

C’est une grande satisfaction. J’ai envie d’aller plus loin et d’être plus présente pour accompagner mes partenaires dans leur communication car j’y prends beaucoup de plaisir et j’ai beaucoup d’idées pour elles !

Le prochain challenge : atteindre 100, 200 et 300% de l’objectif de ma première campagne Ulule qui propose en pré-ventes des Collections Capsules imaginées avec 7 créatrices françaises éco-responsables de talent : Maison Delesterel, EW Création, Obépine, Ëcho BY Obo, Les Petits Nomades, Rouille Céramique… et bien sûr Cosy Jungle.

Nous avons créé ensemble des objets utiles, beaux, durables et exclusifs pour faire découvrir ces 7 marques françaises aux consommateurs désireux de consommer moins mais mieux. Une dizaine de produits, du thé, de la déco, de la mode, des accessoires zéro déchet, de la céramique… que de belles pièces à tous les prix et qui feront de beaux cadeaux de Noël !

Je concentre toute mon énergie à en faire un succès car cela signifiera que nous sommes sur la bonne voie, que ce que l’on fait est utile et reconnu… et que l’on pourra recommencer 😉 Pour nous soutenir dans ce chouette projet, ça se passe sur ce lien à partir de 1 euro  !

Quelle est ta plus grande fierté ou ta plus grande réussite (une création, une rencontre, un événement de vie…) ?

Ma plus grande fierté c’est d’avoir réussi à créer ce collectif, à fédérer des marques et à instaurer entre elles et avec moi un lien particulier de confiance. J’en mesure particulièrement les effets avec la campagne Ulule et le groupe de 7 créatrices géniales qui sont à mes côtés. On échange toutes ensemble régulièrement, on rigole, il y a tellement de bienveillance et d’impact positif, c’est ma plus belle réussite car ça signifie que j’ai ciblé juste, parce que j’ai à mes côtés de belles personnes, généreuses et attentives, qui avancent avec moi, main dans la main, dans la même direction… ça fait un bien fou. Merci à vous les filles 😉

Et puis plus globalement les créatrices m’accordent beaucoup de confiance et cela me touche beaucoup. Elles m’impliquent dans leurs projets, me partagent leurs doutes, leurs envies… j’ai la chance de pouvoir leur donner mon regard bienveillant, de les rassurer parfois, de m’enthousiasmer avec elles aussi… c’est très valorisant d’être associée aux projets de leur vie.

Enfin, quel est le meilleur conseil que tu n’aies jamais reçu et que tu transmettrais volontiers à celles & ceux qui nous lisent ? 

Je  crois que globalement le meilleur conseil c’est de me faire confiance, d’être patiente et d’apprendre à être fière de moi. C’est loin d’être dans ma nature et pourtant cela fait tellement de bien d’oser se dire ‘c’est bien, ce que tu as fait.

Cela me permet d’être plus audacieuse et le positif amène du positif… c’est ce cercle vertueux que j’ai envie de perpétuer aujourd’hui pour tous ceux qui me font confiance, pour mes proches qui croient en moi et sont d’un soutien sans failles, et puis pour moi, un peu aussi 😉

Grand merci pour tes réponses inspirantes Émilie et à très bientôt 🙂 

Merci à toi pour cette interview qui fait beaucoup de bien, c’est très agréable de se poser toutes ces questions et de faire le bilan ; je ressors plus motivée que jamais 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.