Blog

Mon bilan 2020 en 5 mots

Voilà un an que nous sommes entrés dans l’ère Covid. Vaccins, Couvre feu et Gestes Barrières sont notre quotidien mais comme le printemps 2021 est à notre porte, j’ai eu envie de dresser un bilan de cette année extra-ordinaire qui a re-déterminé nos horizons.

En plus d’être un tournant historique, 2020 est une année fondamentale dans mon évolution à la fois créative et personnelle et pour cela, j’ai trouvé 5 mots qui parvenaient à définir les contours de cette histoire.

Vous en conviendrez, il y aura désormais un « avant » et un « après » ce Covid-19, y compris pour nos enfants : pour preuve, mon fils de 3 ans sait déjà tousser dans son coude… C’est pas plus mal, vous me direz, ce sera utile… Bref, rétrospectivement, nous avons passé un premier confinement étrangement agréable. « Enfermés chez nous », avec un très grand jardin et un printemps superbe, nous étions clairement privilégiés. Les occupations n’ont pas manqué et nous avons pu nous occuper du poulailler, lancer le potager et prendre soin de tous les massifs de fleurs. Le temps nous était rendu et nous l’avons mis à profit avec les enfants.

Personnellement, j’attendais une coupure imposée comme celle-ci depuis des mois – sans imaginer les conséquences de ce vœux intérieur – et j’ai accueilli ce mois et demi avec sérénité. Cela m’a permis d’avoir une PAUSE, moi qui me morfondait de courir systématiquement après mon temps, au travail, pour l’école, les mercredi en bonne WonderMamanModerne qui se respecte et qui veut tout faire de son mieux.

Ce premier confinement a donc été déterminant car il se trouve que je n’ai jamais repris le rythme – effréné et frénétique – dans lequel je baignais en janvier-février 2020 et ce depuis des années. Il y eu en effet le chômage partiel, le télétravail puis… Moi qui suis salariée dans une autre vie, à temps plein, j’ai demandé à passer à mi-temps en septembre 2020 – une décision que nous avons pesée et réfléchie avec mon cher et tendre, car les conséquences financières, vous les imaginez bien. Mais ce temps avec les enfants, ce temps pour « nous », ce temps pour CosyJungle, où allais-je le retrouver ? Ce temps qui me fait tant défaut, qui me compresse, qui me rend irritable, je l’appréciais enfin à portée de main – comme beaucoup d’entre nous j’imagine. Et comme beaucoup, nous avons tous envoyés notre soutien et nos pensées au personnel médical, faute de mieux, qui œuvre encore et toujours pour sauver les vies des êtres qui nous sont chers. Nous expérimentons encore cette société à deux temporalités… l’une qui sauve des vies, l’autre qui « continue », les deux vivant en parallèle, nous aspirons tous.tes pourtant à une seule chose le plus souvent : « retrouver le monde d’avant ». Mais… en fait, c’était quoi le monde d’avant, exactement ? Quelle normalité exactement nous souhaitons retrouver ?

A mon petit niveau, j’ai ainsi commencé à admettre que je devais incarner le CHANGEMENT que je voulais voir opérer dans mon monde. Mettons en place nous-même ce que nous voulons constater autour de nous… Pour ma part, cela à pris du temps à le concrétiser mais voilà : j’avais besoin de ralentir. Vraiment.

Pour retrouver du sens.

Cela vous parle ? Sûrement j’imagine, car ce sujet a largement été abordé par les médias, notamment sur les citadins en mal de nature, après être restés 2 mois enfermés entre 4 murs, avec parfois des enfants à occuper 24/24… Le confinement n’a pas été une partie de plaisir pour tout le monde ! Et nous devons apprendre de cela car bon nombre de français se sont retrouvés (peut-être?) face à l’absurdité d’un quotidien ou de choix qu’ils vivaient en pilotage automatique.

Pour notre part, le sens est passé par la Terre dans 1er lieu. Et évidemment, nous ne cessons de nous répéter combien nous sommes chanceux. A la limite de l’insolence ou de la naïveté. Veuillez noter dès à présent que je suis une grande naïve et que je suis persuadée – à aujourd’hui – que c’est une force.

Nous avons pris le temps de « redécouvrir » la simplicité. Manger les légumes du jardin par exemple. Ou faire nos semis. Tisser à la lumière du soleil. Cueillir des fleurs pour les activités de l’école (ah, l’école à la maison…tout un poème !). Aller chercher mes enfants à l’école SANS COURIR. Nous organiser d’avantage pour le zérodéchet pour avoir le temps de cuisiner les gouters ou les repas… C’est un peu idyllique en mode La Petite Maison dans la prairie je le reconnais !! Mais attendez : je vais avoir 35 ans, je dois encore travailler 34 ans, soit autant que toute ma vie passée à ce jour… Dans le genre, ça fait un peu peur, je pose ça là non ? De plus, je serai surement à la retraite à 70 ans alors à quoi bon me dire que je « profiterai » plus tard : c’est maintenant que je dois le faire.

Et s’échapper vers le soleil qui fait naître le jour… Que ferez-vous de la prochaine journée dont vous disposez ?

Le 2e confinement a été plus difficile à tenir j’avoue, nous ne voyions que très très peu la famille, ça commençait à faire long… Ce besoin de contact que nous devons tous dépasser pour le moment est toujours pénible… Nous ne sommes pas des mammifères grégaire pour rien après tout. Nous avons vécu un étrange Noël avec lui des tas de précautions et de gestes barrières, des embrassades virtuelles… Mais nous étions tous bien tous présent.es ! Et ENSEMBLE ! Même masqués, nous étions là, et c’était le principal. Nous avons clôturé une année historique, sans nul doute.

A côté de cela, vous m’avez réservé un accueil formidable pour les fêtes avec Cosy Jungle : le coffret spiritualité ainsi que l’édition collector*, qui se composait d’une coupelle en raku de LN Boul pour y faire brûler les herbes de La Tisanière Tatouée, sont si vite partise, les tissages ont suivis !! Je vous ai proposé un univers un peu différent de celui de d’habitude et vous m’avez également suivie… #gratitude Je ne me suis pas arrêtée pour mon plus grand bonheur, ainsi les sapins ont accueillis un peu de mon univers pour vos fêtes et je vous en serai toujours reconnaissante.

J’ai eu, en plus de ces émotions positives, le malheur de voir mon travail plagié… ainsi que mes photographies.

La douche FROIDE. Glacée même…

La collection qui a été plagiée… C’est vrai qu’elle est fort jolie, j’en conviens ! Mais bien que tentant, la propriété intellectuelle s’applique…

Les pièces ont carrément été copiées, même la scénographie de mes photos ! Le comble, sans aucun scrupule, la personne me suivait sur instagram… Super « inspiration »… Je reviendrai sur cette mésaventure plus tard, car j’en ai tiré des leçons que je vous partagerai, mais il a fallu digérer également ce sujet. Ce qui a été d’un grand réconfort, c’est de voir ma communauté se mobiliser pour moi… avec force ! Quelle surprise !

J’étais heureuse, je me sentais trahie, j’étais soulagée, je me sentais souillée…BREF, en pleine montagne russe des émotions ! Je suis arrivée en fin d’année sur les rotules, vidée de mon énergie… J’imagine que vous connaissez ça 😉 2020 s’est clôturée sur un maelström d’émotions, à l’image de ce qu’aura été notre année…

Fort de ces 12 mois passés, d’une pandémie à échelle mondiale, d’un revirement de situation personnelle, d’enfants à occuper, de contraintes psychologique et physiques – et après avoir voué un culte aux maîtres/maîtresse et soignants, je retiendrai finalement ces 5 mots pour 2020 :

Épreuve.

Famille.

Ralentir.

Choix.

et Résilience

De quoi poser les bases d’un bon programme pour 2021, même si les années à venir seront tou…, sauf ce à quoi nous nous attendons. Il faudra composer avec l’imprévu et paradoxalement – l’absence de surprise dans nos quotidiens, car ce Covid n’est pas prêt de nous lâcher si facilement.

Il y a donc encore tout à faire et cette année 2020 sera résolument historique, elle marque sans nul doute un tournant dans la vie de chacun.e de nous – nous en sommes à peine conscient j’imagine…

Et vous, quels seraient vos mots pour 2021 ? Partageons ça !

Belle journée,

Candice

*PS : La coupelle en raku ainsi que les herbes de fumigation sont disponibles à cette adresse 🙂

8 Comments

  • Isabelle

    Mes 5 mots et un peu plus: découverte de moi, prendre le temps de vivre, famille, amour et apéro avec nos vosins.
    Merci pour ce petit retour en arriere, ne pas oublier et continuer à avancer tranquillement.
    Bisous Candice.

    • cosyjungle

      Merci à toi Isabelle, pour tes mots posés depuis l’autre bout du monde 🙂 Ce sont de belles perspectives, je crois qu’on aurait tout.es envie de s’y remettre, aux apéros entre voisins !! 😉
      Je t’embrasse !

  • Michèle Aubert

    Quel magnifique texte ! Pour ma part je dirai que 2020 m a appris encore plus la patience … mes mots seraient :
    Famille
    Patience
    Résilience
    Espoir

    • cosyjungle

      Ce covid nous aura bien mis à l’épreuve, il est vrai que la patience aura été plus que sollicitée… Je pense encore plus aux parents, enfermés dans leurs appartement avec leurs bambins =/ Nous sommes vraiment chanceux, alors nous profitons de ce que nous avons et construisons. Et gardons l’espoir bien sûr 🙂

  • Michèle Aubert

    Et bien sûr :
    Amour …comment vivre sans amour…

  • Estampapier

    merci Candice de nous dévoiler ce que tu as vécu ces derniers mois.
    Pour ma part le premier confifi a été une véritable épreuve, nous avons été confinés deux mois et demi. Notre couple et notre famille ont été ébranlés par ce quotidien en vase clos, mais nous en sommes sortis fortifiés.
    L’année s’est poursuivi bon an mal an, mais j’ai eu beaucoup de chance car je n’ai jamais autant travaillé.
    Chaque commande passée est un pas vers l’avenir incertain. Je l’apprécie d’autant plus.
    Quant à l’épreuve que tu as subie, je n’aurais pas souhaitée être à ta place, c’est une épreuve à laquelle il faut faire face et je crois que tu as bien réussi.
    Je te souhaite de continuer à nous enchanter avec la douceur de la laine mérinos.

    • cosyjungle

      Chère Astrid,
      merci pour tes mots et ton retour, ce confinement nous ébranle, et voici d’ailleurs le 3e qui se pose là… Nous avons bien l’impression que ça ne s’arrêtera jamais ! Nous savons bien que si, mais nous ne savons pas quand… En tout cas, bravo à toi et à vous tous pour avoir traversé ce 1er confinement malgré les conditions éprouvante – et d’en être ressortis plus forts ! plus soudés !
      Quel soulagement cela doit être en parallèle, de voit grandir ton entreprise et tes pliages ! <3 Le monde aura besoin de tes couleurs, de plus en plus 😉
      A bientôt pour d'autres facettes multicolore de ton univers 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.