Blog

Portrait de créatrice : Lieu Dit Home

Je n’ai jamais rencontré Lisa “en vrai”, mais c’est bien l’une de mes plus belles rencontres virtuelles. Pour sûr, nous nous trouverons en chair et en os un jour ! C’est bien étrange de vous écrire ceci, comment parvenir à toucher l’âme de l’autre à travers les 0 et les 1 que constituent l’Internet Mondial ? C’est pourtant par eux que j’ai approché l’univers si caractéristique de Lieudit.Home et c’est à force d’échanges, de partages, de soutient que Lisa est devenue une personne chère à mes yeux. Elle m’a soutenue dans un moment difficile, je ne l’en remercierai jamais assez ! Son travail brut et sensible, mérité d’être reconnu et je ne peux que vous encourager à le découvrir à votre tour 🙂

Bonjour Lisa !

Qui es-tu : pourrais-tu te présenter pour les celles et ceux qui ne te connaitraient pas ? 

Lisa , j’ai 46 ans , nantaise, marié et amoureuse depuis l’âge de 14ans, nous avons un fils de 16 ans, zèbre comme moi (Hpi/ hypersensible), nous vivons dans une maison de 1877 dans un lieu dit que nous avons entièrement rénové. Je suis styliste prêt à porter le jour pour Ikks junior fille, et la nuit et le wee-kend je suis designer textile , auto-entrepreneur, je crée des tableaux textiles éco-responsables français.

Comment as-tu découvert cette fibre créative qui sommeillait en toi, comment s’est-elle révélée ?

J’ai toujours baigné dans le milieu artistique, mon grand père était architecte et artiste peintre, ma maman faisait beaucoup d’activités manuelles ( époque 68!) depuis toute petite je crée, dessine, je faisais même du tissage à 7ans ! Puis je me suis passionnée pour la mode… dessin… couture… pour en faire un métier mais aucune activité créative sorti du travail, j’avais ma dose ! Il y a 2 ans j’ai découvert par hasard que mon père n’était pas mon père biologique… une histoire compliquée ! Puis la même année je suis diagnostiquée HPi (zèbre) d’où mon besoin sans cesse de créer ou d’avoir des projets et en suivant, je découvre mes énergies… Une année bien chargée en émotions, mais qui a répondu à beaucoup de questions sur moi et mon passé. En suivant je fais un atelier macramé avec ma sœur et une amie. Je découvre une passion pour la corde ! Puis je me lance dans le Punchneedle et mes TRiBU sont nés comme une thérapie…besoin de créer pour moi…m’enfermer dans ma bulle .

Que trouves-tu de spécial dans ton domaine de prédilection qu’est le punch neddle, pourquoi cette technique plutôt qu’une autre pour toi ?

Je ne suis pas capable de créer dans un univers avec une seule technique sans les mélanger et détourner les codes. J’aime cette technique de Punchneedle car on n’a pas besoin de réfléchir. C’est un vrai lâcher prise sur une toile avec un résultat immédiat.  J’aime aussi ce côté naturel et authentique de la corde… et de pouvoir enfin créer en respectant l’environnement ! 

Avant de donner plus de place à cette activité artistique et créative, quel a été ton parcours scolaire, ton parcours de vie ? Te prédestinais-tu à cette vie d’entrepreneuse ? 

J’ai commencé par une formation de couture (BEP) mes 2 meilleures années d’études, j’ai découvert une vraie passion pour la couture, un côté technique et esthétique, avec des professeurs incroyables et extrêmement bienveillants qui m’ont donné la niaque ! J’ai suivi par un bac pro artisanat et métiers d’art, conception du produit de A à Z haute couture à Nantes puis je suis partie à Troyes pour faire un BTS option modéliste et j’ai fini à l’école de commerce à Toulouse pour 2 ans de formation chef de produit. J’ai de suite été embauchée après les études sur Toulouse puis nous sommes revenus sur Nantes  à la naissance de notre fils avec l’opportunité de travailler chez IKKS. Un parcours atypique…

La vie d’autoentrepreneur.se oblige à être une sorte de mélange entre Shiva et un couteau suisse ! Quels en sont les avantages et les inconvénients selon toi ?

Pour l’instant je n’ai que les avantages, la liberté de créer pour soi surtout en ayant déjà un emploi à temps plein. Mais le métier d’artisan est compliqué : gérer les prix… la production… le rendement ce n’est pas simple d’être artiste et gestionnaire et… surtout en voulant être le plus éco-responsable possible ! Ou il faudrait des journées de 72h ! Surtout quand on a un travail à temps complet le jour qui prend beaucoup d’énergies…

Que retiens-tu de cette expérience et quel est ton prochain challenge ?

Du bonheur ! Comme de l’art thérapie… sans parler de toutes les rencontres que l’on fait en partageant son art… c’est magique et gratifiant ! Mon prochain challenge… mélanger les matières… plus brut… faire des tableaux mixant la peinture… de la céramique etc. Et avec de la corde.

Quelle est ta plus grande fierté ou ta plus grande réussite (une création, une rencontre, un événement de vie…) ?

Ce n’est pas ma grande réussite mais mes grandes réussites : Trouver l’amour de ma vie. Mon fils. Mon parcours du combattant pour faire mes études. M’épanouir dans mon travail. Ma maison et mon potager. Mon lieu-dit et ces engagements éco-responsables.

Enfin, quel est le meilleur conseil que tu aies jamais reçu et que tu transmettrais volontiers à celles & ceux qui nous lisent ? 

S’écouter, persévérer ! Que ce soit pour le perso ou professionnel. Croire en ces rêves en prenant soin de soi. La réussite est d’être heureux avant tout.

Mille mercis pour tes réponses Lisa et à très bientôt =)

Mille mercis à toi Candice 🖤

2 Comments

  • Estampapier

    C’est absolument magnifique ! Les créations sont très graphiques, sobres et incroyablement belles.
    C’est un très beau parcours.
    Ravie de découvrir encore une nouvelle créatrice de talent.

    • cosyjungle

      Oui, comme tu dis, un parcours incroyable… et une expression artistique fabuleuse ! 😀 Merci pour Elle Astrid, vous vous ressemblez chacune dans vos univers 😉

Répondre à cosyjungle Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *